Le FCB ne décolle pas….

FCB vs Friends Connection 2-3

Une fondue moitié-moitié sans vacherin, c’est une fondue au gruyère et y’en a deux fois moins.
C’est Roméo qui se prend un vent, et Juliette qui part avec Pedro, le prof de fitness.
C’est un champ de marguerites tapissé de rhododendrons qui piquent et ne servent à rien.
C’est moitié moins de points, une cohésion qui plie, plus de gueulées et de cartons.

Et oui, encore une fois, le FCB a attendu la deuxième mi-temps avant de rentrer dans le match.
C’est bien dommage, car une fois réveillés, nous sommes quasiment imbattables. Après, voyons les choses du bon côté… si nous continuons dans cette voie, la deuxième partie de saison promet d’être tout simplement fantastique ! Nous avons tout l’été pour y penser, pour guérir nos plaies et comprendre qu’on ne peut plus entrer sur le terrain à la légère comme on le fait depuis quelques temps. Nous avons contribué à hausser le niveau de notre groupe, il faut assumer maintenant.

Après, la « Friends » de cette année est une superbe équipe, il faut bien le dire. Si nous avons payé cash le prix d’un manque de hargne flagrant en première mi-temps, notre adversaire, lui, n’y est pas allé à l’économie. Contrôles en mouvement, transition, une deux trois, intervalles, ralentis haute définition, c’est comme à la télé qu’on les a regardé danser sur notre ventre. Si nous ouvrons la marque, personne ne doutait cependant de la suite du scénario… nous avons souffert jusqu’à la mi-temps, incapables de poser le jeu et de combler les espaces entre nos lignes.

3 à 1 après 40 minutes. Frustrés et KO assis, la pause nous a permis de recréer la cohésion que nous avions perdue. Nous avons décidé de poser le jeu, de faire tourner le ballon, de jouer simplement à une ou deux touches de balles. Et comme par miracle, comme d’habitude et comme c’est agaçant, nous avons plus que largement dominé la deuxième mi-temps. Notre adversaire perd de sa superbe et nous prenons les rennes du match. Un peu trop tard malheureusement… Si nous avons eu un nombre considérable d’occasions, nous échouons au pied du point que nous méritions indubitablement.

Le niveau du groupe s’est encore élevé. Les victoires fleuves n’existent plus. Les matchs se gagnent en première ET en deuxième mi-temps. Considérons cette entame de saison comme un électrochoc nécessaire, une phase de transition vers un nouveau FCB plus fort et constant. On ne peut revenir en arrière… retenons simplement qu’un championnat ne se gagne pas dès la quarantième minute. Au vu de notre potentiel, nous pouvons encore viser le podium et qui sait… le titre. Fort de notre expérience durement acquise, la Coupe quant à elle reste totalement à notre portée. Si nous jouons nos prochains matchs comme les 40 dernières minutes, nos adversaires auront bien du mal à nous battre.

Merci à notre nombreux public, à son confiance et son soutien de chaque instant.

Rédigé par Jules

Notes :

Buts FCB : 10ème Mike 1-0, 65ème Mike 2-3
Carton Jaune: Casimir, Mike (+ blanc!)
Spectateurs FCB : 9

Temps & terrain : Beau, froid & terrain dur, bosselé et poussiéreux

Retour

Poster une réponse

%d blogueurs aiment cette page :